Rectangle 6 Copy Created with Sketch. Shape Created with Sketch. Shape Created with Sketch. Download Created with Sketch. rect5108-8 Created with Sketch. rect5186 Created with Sketch.

Fin d’année : La consommation d'énergie connait un pic de 20% pendant le réveillon

27 Dec 2019

Kontich, 27 décembre 2019 – La nouvelle année approche à grands pas et cela signifie un grand nombre de fêtes de famille et des heures à passer en cuisine. Mais que cela signifie-t-il pour notre facture d’énergie ? À l'occasion de la fin d'année, le fournisseur d'énergie belge, Essent, a été l’objet d’études statistiques. Qu’est-ce qu’il en ressort ? « Les gens célèbrent souvent la Saint-Sylvestre ensemble, ce qui signifie que toutes les familles ne sont pas à la maison et que, dans de nombreux endroits, il n'y a pas ou peu d'énergie consommée par rapport à une soirée classique en semaine. Cependant, cette tendance est rattrapée plus tard dans la soirée et pendant la nuit. À 2h du matin, nous constatons un pic d'environ +20% par rapport à une nuit moyenne », analyse Koen Colpaert, porte-parole chez Essent. 

Pic dans l'après-midi, dégringolade en soirée

Le 31 décembre connait un démarrage assez lent, ce qui n'est pas rare pendant la période de vacances. Alors qu'au cours d'une journée de travail classique, une première augmentation d'énergie peut être observée autour de 7h du matin, c'est plutôt 8h du matin pendant la période de vacances. Le jour de l'An aussi, le début de la consommation d'énergie se situe vers 8h. Ce n’est pas surprenant car il s’agit d’un jour où la plupart des gens vont se mettre au lit beaucoup plus tard. Cette basse consommation d'énergie est rapidement rattrapée dans la journée.

Pendant les périodes de vacances, la consommation d'énergie pendant la journée est toujours légèrement supérieure à la normale. Après tout, il y a plus de gens à la maison, ce qui signifie qu'il y a plus de possibilités de consommer de l'énergie : chauffer, cuisiner, faire la lessive, ... Cependant, au réveillon du Nouvel An, le pourcentage est encore plus élevé que lors d'un jour de congé classique. De nombreuses personnes commenceront probablement à préparer le repas au cours de l'après-midi. 

Mais, contre toute attente, il n'y a pas de pic d'énergie en début de soirée, au contraire même car la consommation est en baisse. Les gens célèbrent souvent la Saint-Sylvestre ensemble, ce qui signifie que toutes les familles ne sont pas à la maison et que, dans de nombreux endroits, il n'y a pas ou peu d'énergie consommée, contrairement à une soirée normale en semaine.

15% d'électricité en plus pendant la fin de l'année 

Cependant, de 21h à minuit, la faible consommation d'énergie commence à s’inverser. Contrairement à d'autres soirées, une grande partie de la population reste debout le 31 décembre jusqu'après minuit, ce qui entraîne une forte consommation d'énergie pendant la nuit. A minuit, la consommation d'énergie est supérieure d'environ +15% par rapport à la normale. Cette tendance se poursuit jusqu'aux petites heures. Jusqu'à environ 7h du matin, la consommation d'énergie est supérieure à la normale. Le plus grand pic que nous constatons se trouve à 2h du matin, avec une différence d'environ 20% par rapport à une nuit classique. 

Plus longtemps au lit

Le Jour de l'An est synonyme de peu d'énergie pour les gens et les foyers : le ‘début de la consommation d’énergie’, la journée, ne débute que vers 9h, alors que pendant un jour férié normal, il est 8 h du matin. Dans la matinée du 1er janvier, nous constatons une réduction nette de plus de 20% de la consommation d’énergie. Cette tendance se poursuit tout au long de la journée. Ce n'est que vers 22h, le 1er janvier, que nous serons à nouveau en mesure d'égaler la consommation d'électricité d'une journée classique.

Photos

Stay up to date - subscribe to our news: