Rectangle 6 Copy Created with Sketch. Shape Created with Sketch. Shape Created with Sketch. Download Created with Sketch. rect5108-8 Created with Sketch. rect5186 Created with Sketch.

Le Belge a rallumé son chauffage le 14 septembre dernier

27 Nov 2018

Inédit : cette année, l'été indien provoque un faux départ de la saison du chauffage 

Kontich, le 27 novembre 2018 - Le 14 septembre, lorsque la température moyenne est tombée à 14°C, le Belge a rallumé son chauffage pour la première fois. C'est ce qu’indiquent les statistiques du fournisseur d'énergie essent.be relatives à la consommation de gaz naturel de près de 200 000 Belges. D’une manière générale, le Belge rallume son chauffage à cette période et ne le coupera qu’en avril de l'année suivante. Cependant, la donne fut bien différente cette année. L'été indien de ces derniers mois a eu un effet inédit sur notre comportement en matière de chauffage. Les chaudes journées d'automne 2018 ont fait en sorte que le chauffage fut régulièrement coupé après le 14 septembre. C'est ce qu’il s'est particulièrement passé entre le 18 et le 21 septembre, ainsi que les 11 et 17 octobre, lorsque les températures élevées ont battu trois records quotidiens en moins de quatre jours. 

Les Belges se chauffent principalement au gaz naturel (65%). En effet, au moins la moitié de leurs factures énergétiques est constituée de gaz naturel. En se basant sur sa consommation de gaz, le fournisseur d’énergie essent.be constate chaque année que le Belge allume son chauffage pour la première fois en septembre.

« Le coup d’envoi de l’hiver météorologique n’est pas encore à l’ordre du jour, raison pour laquelle nous parlons de « la saison du chauffage », qui commence plus tôt, de mi-septembre jusqu’à avril. Contrairement à d'autres années, nous avons observé un « faux départ » cette année, » explique Koen Colpaert, porte-parole d'essent.be.

L'été indien provoque un faux départ 

Le mois de septembre et surtout celui d’octobre ont connu des journées exceptionnellement chaudes cette année. Ainsi, le 11 octobre a été, avec 24,1 degrés enregistrés à Uccle, le 11 octobre le plus chaud jamais enregistré de l’histoire de la météorologie en Belgique. Deux jours plus tard, le 13 octobre, la température a atteint 25,6°C et le 14 octobre, une autre journée record a été établie grâce à une température de 24,4°C. En raison de ces températures élevées, nous avons constaté un « creux » de la consommation à différents moments. Le chauffage a été régulièrement éteint et rallumé entre le 18 et le 21 septembre et les 11 et 17 octobre.

« C'est une situation très exceptionnelle, » explique Koen Colpaert, porte-parole d'essent.be. Normalement, les Belges allument leur chauffage pour la première fois en septembre pour ne l’éteindre qu’en avril de l'année suivante. Cette chaleur ne nous a pas seulement donné une belle arrière-saison, mais a également induit un comportement inhabituel en matière de chauffage. » 

À partir du 18 octobre, les habitudes de chauffage « normales » semblent avoir repris le dessus. 

Quelques astuces toutes simples pour réduire votre consommation

Quelques ajustements tout simples permettent à un ménage avec une consommation moyenne d’économiser 57 euros durant l’hiver sans sacrifier son confort :

  • La plupart des gens purgent leurs radiateurs pendant les premières journées froides de l'automne, mais cela vaut la peine de répéter l’opération à la fin de l'hiver, de sorte que votre chauffage puisse fonctionner plus efficacement ;  
  • En plaçant un réflecteur ou film réfléchissant derrière le radiateur, vous vous assurez que la chaleur quitte la maison moins rapidement ;
  • Ne bloquez pas non plus le radiateur avec des vêtements mouillés, mais suspendez-les devant pour que l'air chaud puisse encore se diffuser dans la pièce ; 
  • Durant la nuit, ou lorsque personne n'est présent à la maison, abaissez la température dans les espaces de vie à 15-16°C (mais pas plus bas, car vous devrez alors ajouter de la chaleur pour remettre la pièce à température) ;  
  • Saviez-vous que vous pouvez économiser 7% d'énergie en abaissant votre thermostat de 1°C ?
  • Avec un thermostat intelligent, les espaces vides ne sont pas chauffés, ce qui réduit les coûts de chauffage jusqu'à 30% ;  
  • Enfin, n'oubliez pas de bien aérer votre maison. Il suffit d'ouvrir la fenêtre pendant une dizaine de minutes. Comme il est souvent plus sec, l’air extérieur est plus facile et donc moins coûteux à chauffer.

Press contacts

Photos

Stay up to date - subscribe to our news: